Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Quelle femme > Actions & associations > Disparition d’une grande dame. >

586

Adieu Wangari Maathai !!

Actions & associations


Wangari Maathai

Disparition d’une grande dame.

Hommage « à la femme aux arbres », militante, visionnaire et prix Nobel de la paix. Une femme africaine, altermondialiste, engagée et battante jusqu’à la fin de sa vie.


Les femmes, les africains et le Monde ont perdu une grande dame. Wangari Maathai nous a quitté dimanche 25 septembre 2011 après une lutte acharnée contre le cancer. Une dernière lutte, encore une, pour la vie…sa vie.

Cette kényane de 71 ans, au sourire éternel, née à Nyeri, en 1940, appartenait à la tribu Kikuyu dans la région de white Highlands. Elle fut la première africaine diplômée dans une université américaine et obtint son diplôme de biologiste en 1977 et de professeur d’anatomie vétérinaire ensuite.

Cette écologiste dans l’âme, a réussi à obtenir une vraie prise de conscience de la catastrophe écologique due à la déforestation sur le continent africain. Elle fut pionnière dans la prise de conscience du développement durable et de l’écologie sur le continent, grâce à un programme de plantation d’arbres (47 millions) en Afrique, en trente ans, par le biais de sa fondation Green Belt movement. Un programme de reforestation qui engendra de la création d’emplois, notamment pour les femmes. Et permis d’optimiser l’éradication de la pauvreté et l’autonomie des femmes tout en apportant un avenir durable à la planète. Une vraie visionnaire !

Ce qui lui valut le prix Nobel de la paix en 2004. Elle fut alors la première femme africaine distinguée par ce grand prix.

Cette militante s’est engagée pour la cause des femmes dans les camps de réfugiés, et a permis de faire entendre la voix des plus faibles auprès de dirigeants et décideurs mondiaux, ce qui lui valut plusieurs séjours en prison, mais aussi un poste de secrétaire d’état de l’environnement au gouvernement  de 2003 à 2005.

Cette passionnée à l’esprit indomptable fut peu enclin à la politique de son gouvernement de l’époque et se sentait plus utile et efficace en tant que militante écologique et altermondialiste, pour lutter pour les droits humains, la paix et le développement durable, pour la survie de la planète.

NÜDiversity rend un dernier hommage à une femme passionnée, à l’esprit indomptable, mère de trois enfants qui est un exemple et une source d’inspiration pour les femmes à travers le Monde.

Condoléances…

28/09/2011 - 15:53 par Leslie Carombo

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Disparition d’une grande dame.

NÜDiversity - 2017