Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Quelle femme > Actions & associations > Journée mondiale du sida 2014 >

419

Objectif zéro contre le VIH

Actions & associations


Journée mondiale du sida 2014

En hommage aux disparus contaminés, pour ne pas oublier la prévention et connaître les avancées scientifiques pour lutter contre le VIH. Faites des dons.


La Journée mondiale du sida est née en 1988 dans la foulée d’un sommet mondial des ministres de la Santé à Londres, en Angleterre. Ces derniers ont convenu qu’une telle journée soulignerait l’importance et la gravité de la pandémie du sida et que chaque pays doit être responsable pour assurer un accès universel aux traitements, aux soins et au soutien pour toutes les personnes vivant avec le VIH ou le sida.

En 2014, quelles sont les évolutions des traitements, des dépistages et des populations touchées par le virus ?

Fin 2013, environ 35 millions de personnes vivaient avec le VIH, parmi lesquelles 2,1 millions ont été infectées cette année-là, et 4 millions étaient des jeunes. Cependant, les nouvelles infections par le VIH ont chuté de 38 % depuis 2001, et le nombre de personnes vivant avec le VIH qui ont accès aux thérapies antirétrovirales augmente. Environ 13,6 millions de personnes vivant avec le VIH reçoivent une thérapie antirétrovirale, bien que des difficultés subsistent pour améliorer l’accès des enfants aux traitements. Le dernier bulletin d’information sur l’épidémie mondiale de SIDA est disponible ici. Pour combler l’écart et accélérer les progrès dans la réponse mondiale au VIH et au SIDA, l’ONUSIDA présente sa stratégie « Accélérer » et ses cibles pour mettre fin à l’épidémie d’ici à 2030 dans le Rapport de la journée mondiale de la lutte contre le SIDA 2014 venant d’être publié.

Cette année, la journée a pour thème "Objectif zéro: zéro nouvelle infection due au VIH, zéro discrimination, zéro décès lié au sida".

A cette occasion, la ministre des Affaires sociales et de la Santé française, Marisol Touraine, a rappelé la mobilisation totale du gouvernement pour la lutte contre le virus et l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la Santé) a relancé une campagne de sensibilisation pour inciter chacun à se protéger et se faire dépister.

Le dépistage

Se faire dépister est une nécessité de santé publique. Près de 7 à 8000 personnes découvrent leur séropositivité chaque année. Plus de 30 000 personnes ignorent leur séropositivité alors que depuis quelques années des associations et organismes sanitaires proposent des testes rapides – moins de 30 min -  pour dépister une séropositivité ou non. De nouveaux tests sont mis en place notamment pour les femmes enceintes avec des tests de grossesse avec détection de VIH. Sans compter les anti-rétroviraux qui démontrent leur efficacité notamment en préventif. Toutes ses avancées n’excluent en aucun cas l’usage de préservatif jusqu’alors seule prévention contre la contamination du virus.

Ce qu’il ne faut surtout pas négliger, c’est tous les risques encourus sans l’usage de préservatif. Notamment pour les populations gays, les séniors qui n’ont pas l’habitude d’utiliser des capotes et les hétérosexuels qui ont plusieurs partenaires. Mais parmi toutes les avancées en préventif comme en curatif, certains traitements changent la donne pour les populations touchées. Parmi les traitements phares, le Truvada.

 

Truvada, nouvel eldorado anti VIH ?

 Le Truvada est une belle avancée scientifique. Ce médicament est bien toléré. Pour autant, il n’exclut ni l’utilisation du préservatif, ni le dépistage.

Qu’est ce que le Truvada ? C’est une co-formulation de deux médicaments anti-VIH à dose fixe : il s’agit d’une seule pilule qui renferme à la fois du Ténofovir et du FTC. Le Truvada est utilisé en association avec d’autres médicaments pour le traitement des personnes vivant avec le VIH. Certains docteurs peuvent aussi prescrire le Truvada à des personnes séronégatives afin de réduire le risque de transmission du VIH. On peut prendre Truvada en une seule prise.

Le Truvada a montré son efficacité dans la prévention. Les études cliniques ont été lancées depuis le milieu des années 2000. Son laboratoire fabricant a eu la bonne idée de donner ce traitement VIH à très bas prix dans les pays en développement où il est le plus nécessaire. Le Truvada permet de protéger les personnes séronégatives à très haut risque d’infection. Mais sa prise devient une des solutions de prévention avant des relations à risques mais il ne sauve pas la vie des personnes infectées, seul le préservatif le fait.

D’ailleurs celui-ci ne protège pas seulement de la transmission du virus mais aussi des hépatites et des IST en général.

Cette journée mondiale du sida, qui a lieu ce 1er décembre, est l’occasion de sensibiliser le public au sida et à la pandémie du virus du VIH. Car la pandémie est loin d’être éradiquée.

Protégez-vous, protégeons nous car l’amour et le sexe ne doivent pas primer sur la vie. Une journée pour toute une vie, ça n’est rien.

Être solidaire, c’est aussi faire des dons. Alors agissons !

 

INFOS

Sida info service 0800 840 800

UNAIDS

Point sur les actions de santé sexuelle de l’Inpes

OMS

01/12/2014 - 16:35 par La rédaction.

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Articles liés

Dans la même catégorie


Journée mondiale du sida 2014

NÜDiversity - 2017