Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Palabres > Amours > Comment faire pour supporter ses incessantes maladresses ? >

733

Il me rend dingue !

Amours


NÜDiversity

Comment faire pour supporter ses incessantes maladresses ?

Il a l’art d’oublier ses promesses, de demander pardon systématiquement ou de ne jamais le faire et recommence toujours les mêmes travers. Comment passer outre ou croire que ce ne sont que des maladresses ?


On démarre par un amour fou et passionné, on essaie de garder ses distances puis la durée de la relation fait que la passion mue en amour. Mais la fusion suffit-elle à fermer les yeux face aux petits travers de chéri ?

Les petits travers qui se répètent inlassablement comme un refrain de chanson populaire deviennent pesants… Et ce refrain si doux et pardonnable au début, vous fait devenir hystérique. D’un refrain qu’on se met à détester, c’est la chanson complète qu’on exècre, au bout du compte. Comment remédier à ses petits et gros travers ou passer outre ?

 

L’amour rend aveugle sur du court terme uniquement.

Quand les excuses de monsieur viennent facilement et qu’elles deviennent monnaie courante, la patience et la fusion, un beau jour, perdent toute leur intensité. S’ensuivent les cris, les rancoeurs et le mépris, sans crier gare ! Les mêmes maladresses, les mêmes erreurs, les mêmes oublis qui continuent sur des années ne sont plus des maladresses mais du non-respect, voire du non amour envers la femme. Et plus le temps traine, plus les excuses se font rares. Et là, c'est le début de la fin !

 Il est alors temps de se poser les bonnes questions et de les poser à votre moitié adorée. À condition que votre chéri, soit aussi sincère et franc que vous. Ce qui est loin d’être gagné… On connaît la franchise masculine !

 

Pourquoi les excuses ont toujours des raisons plausibles,  des circonstances atténuantes et des aléas inéluctables ?

Même les relations idylliques tournent au vinaigre. On ne voit rien venir…
Pourtant il y a toujours une raison aux maladresses. En fait, il y a beaucoup de raisons qui font qu’une belle histoire se solde par une rupture et les maladresses en sont une des causes principales. Il est intéressant de savoir que ce sont surtout les femmes qui se plaignent, selon les sexologues. Car contrairement aux hommes, la femme se donne entièrement à sa moitié, quitte à oublier des garde-fous essentiels pour se préserver. Alors que ces messieurs savent le faire avec tant de brio. Leur sport favori: "cloisonner et prendre beaucoup de recul…"

Très vite disputes, bouderies, rancoeurs s’installent. Et si monsieur ne sait briser suffisamment rapidement la glace, cela risque de tout casser, définitivement. La faute à qui ? À celle qui en demande plus, voire trop ou à celui qui en demande peu, par peur d’être trop sollicité ensuite.

L’éternel combat du donner et recevoir. Malheureusement le curseur chez l’homme et la femme n’est jamais au même endroit, au même moment. Question de gène ou de sensibilité, peut-être ?!

 

Si vous faites partie des maladroits ou si vous voulez faire partie de celles qui disent « stop aux excuses et aux maladresses à répétition », alors suivez le guide et montrez le à qui de droit :

- Prévenir est toujours mieux que guérir : un petit sms entre deux obligations, un appel pour dire « non, pas de suite, ne peux pas », suffit en cas de retard et d’oubli, par faute de temps ou d’organisation, la plupart du temps.

- Le ridicule ne tue pas, ne restez pas trop longtemps à bouder ou à laisser passer l’orage. Revenir comme si de rien n’était ou en s’excusant une semaine après, peut envenimer la situation. Cela a souvent l’apparence d'une dose de « je m’en foutisme » indéniable pour la femme et de manque de sincérité dans les sentiments, voire même de non respect. « L’attente est un poison lent… » 

- Le plus court chemin est de s'excuser le plus rapidement possible et simplement. Pas de sms, de mail ou d’appel trop impersonnels sinon gare aux représailles qui pourraient être évitées, si facilement.

- Soyez confiant(e), généreux (se) de coeur, et reconnaissez avec humilité que vous avez commis cette maladresse qui a pu ou a blessé la personne à laquelle vous tenez ou que vous connaissez. Et surtout tachez d’éviter de recommencer la même maladresse, le même oubli, la même erreur qui vous a coûté autant de problèmes. 

- Un simple pardon peut suffire, cela dépend de comment on a blessé la personne. Rassurez la(le) avec des mots doux, des câlins et éventuellement une surprise. Attention tout de même à ce que la surprise ne soit trop importante, cela aura l’effet inverse : attiser la suspicion sur la réciprocité des sentiments.

- Mettre son orgueil dans sa poche, être sincère. Cela est presque toujours gratifiant pour la personne concernée. Elle aura enfin l’impression qu’elle a une grande importance pour vous.

 

« Qu’il faut de l’amour pour pardonner aux maladresses de l’amour ! (Jean Rostand- Biologiste)

30/12/2011 - 19:11 par LIA

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Articles liés

Dans la même catégorie


Comment faire pour supporter ses incessantes maladresses ?

NÜDiversity - 2019