Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Les débats > Conditions de femmes > Manifestation contre le sexisme. >

525

« Les soubrettes sont en colère ! »

Conditions de femmes


Manifestation contre le sexisme.

L’affaire DSK envenime les opinions et les féministes montent au créneau pour ne pas oublier la présumée victime et le sort des femmes en général.


Suite à l’affaire DSK à New-York et son inculpation pour viol sur une femme de chambre de l’hôtel Sofitel, les féministes se sont regroupés pour dénoncer les réactions sexistes sur cette affaire.  Des milliers de femmes ont manifesté devant le centre Pompidou pour clamer leur colère face à cette vague sexiste et l’appui trop tardif de la diaspora politique. Les manifestantes répondaient à l'appel de plusieurs organisations féministes dont La Barbe, Paroles de Femmes, et Osez le Féminisme. Une pétition lancée par les organisateurs a déjà recueilli plus de 13.000 signatures. «Le problème n'est pas ce qui s'est passé à New York», a déclaré la présidente de Osez le Féminisme, Caroline de Haas, mais «le déferlement de sexisme» qui a suivi, et «cela n'est pas acceptable».

«Quand une femme dit non, c'est non». «Ils se lâchent les femmes trinquent», «Les soubrettes sont en colère», «Nous sommes toutes des femmes de chambre», lisait-on sur les pancartes brandies par les manifestantes. Les féministes ont de nouveau dénoncé «les propos sexistes» tenus notamment par le journaliste-écrivain Jean-François Kahn qui a réduit l'affaire DSK à un «troussage de domestique». Jean-François Kahn a publié depuis une mise au point revenant sur ses propos qu'il a considéré lui-même «injustifiables».

Les organisations féministes ont également fustigé les «blagues sexistes» dont les réseaux sociaux regorgent comme autant de tentatives de «minimiser le viol», alors que 75.000 femmes sont chaque année victimes de viol en France, selon des estimations d'associations.

 

Plus d’infos sur le viol : http://www.cfcv.asso.fr

24/05/2011 - 20:59 par Leslie CAROMBO

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Manifestation contre le sexisme.

NÜDiversity - 2017