Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Quelle femme > Faits de société > Résurrection d’une nation ? >

583

Mort de Mouammar Kadhafi.

Faits de société


Mouammar Kadhafi

Résurrection d’une nation ?

Le dirigeant Lybien est mort à Syrte, le 20 octobre 2011 après 42 ans de dictature. Au delà de la mort, quel avenir attend la Lybie et son peuple ? Une nouvelle page s’ouvre…


Des hommes, des femmes, des enfants par milliers en liesse pour fêter la fin du dictateur. Pourtant, nous ne pouvons nous empêcher de penser que les images sur la capture et la mort de Kadhafi restent choquantes par leur diffusion exceptionnelle et exponentielle. Mais une nouvelle page de l’histoire s’ouvre et elle doit être diffusée. De quelle façon, c’est la vraie question.

« Et le buzz courre… »

Questions : quel sera le rôle de l’OTAN puisque son dirigeant emblématique est mort ? Comment le CNT va t’il  gérer la gouvernance du pays ? L’avenir de la Lybie est il réellement entre les mains des Lybiens et du CNT, en toute indépendance ?

Les conditions de la mort encore floues.

Le 15 février 2011, c’est l’insurrection. Mouammar Kadhafi, homme charismatique accusé de terrorisme et de dictature a perdu en 30 ans de règne, comme beaucoup d’hommes de pouvoir, les valeurs d’égalité, de démocratie et de fraternité envers son peuple. Son abus du pouvoir choque son peuple mais aussi la communauté internationale.

Kadhafi se proclamait être le ciment qui venait renforcer l’unité de l’opposition et donner une impulsion forte au continent africain. Mais ce pseudo ciment n’est plus.

Pour autant sa mort ne retire en rien la problématique de l’avenir politique de la Libye.

Nous déplorons le nombre de civils morts pour la soif du pouvoir. Des enfants, des pères, des maris que pleurent toutes les femmes de la Lybie.

« Espérons que cette nouvelle page qui s’ouvre apportera aussi aux femmes autant de liberté et de liesse qu’elle en apporte aux hommes. » 

21/10/2011 - 11:57 par La rédaction

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Résurrection d’une nation ?

NÜDiversity - 2018