Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > La forme au top > L'expert santé > Dépistage, information et recherche pour toutes. >

716

Mes seins, ma vie !

L'expert santé


CDS

Dépistage, information et recherche pour toutes.

18ème édition d’Octobre rose pour ne pas oublier le combat d’une vie de beaucoup de femmes. Un mois pour en parler, prendre conscience et agir pour sauver la vie des femmes.


Un cancer médiatisé mais qui tue encore tant de femmes (53 000 nouveaux cas en France en 2011). Un cancer dont les symptômes évoluent et qui retire la féminité, comme la vie, à trop de femmes encore.

Ce mois d’octobre reste rose pour ne pas oublier celles qui ont combattu et ont perdu face à la maladie, celles qui continuent de se battre et qui ont des espoirs de rémission, celles qui ont vécu mais qui ne seront  plus jamais les mêmes, car rien n’est jamais complètement acquis (1 femme sur 8 risque de développer le cancer du sein).

Octobre rose est aussi le mois pour continuer à faire avancer la recherche, informer, dépister et sauver des vies. Mais un mois ne suffit pas.

Au delà du dépistage des femmes de 50 à 74 ans (groupe à risque), de plus en plus de femmes trentenaires et quarantenaires développent un cancer du sein. Une raison suffisante pour un dépistage plus précoce, notamment chez les femmes génétiquement à risque, sans créer  une paranoïa et une phobie, et arriver à une vague de sur-diagnostic.

La France reste pourtant la moins bonne élève en Europe sur le dépistage du cancer du sein.

 

Mammographie cancer du sein

 

Dépistage du cancer du sein sous-utilisé par les femmes ethniques.

Une étude canadienne publiée dans le Journal of Immigrant Health a démontré que 83% des femmes d’Asie du Sud interrogées (Inde) ont entendu parlé du dépistage mais seulement 38% l’ont fait. Mais les femmes de l’Asie du Sud ont un risque bas de cancer du sein et présentent un meilleur taux de survie après diagnostic. Par contre, les femmes de cette origine ethnique vivant dans les pays occidentaux ont un taux de cancer du sein qui augmente. Posant ainsi la réflexion sur les raisons principales du cancer du sein qui peuvent être également environnementales.

Les femmes noires, notamment en Afrique, restent souvent défavorisées par rapport au diagnostic du cancer, par manque d’informations, de services adéquats ou par des réalités socio-économiques prioritaires pour elles, sur le dépistage.

Une enquête belge publiée en 2004 par l’Institut Scientifique de Santé publique relève que 72% des femmes belges de 50 à 69 ans ont passé un test de dépistage (mammographie), 71% des non belges ressortissantes des pays de l’Union Européenne ont pratiqué le dépistage mais le pourcentage de femmes de la même tranche d’âge, non belges issus de pays non ressortissants de l’UE chute vertigineusement (14%).

Il serait intéressant de relever quand et comment les femmes des minorités ethniques réalisent un diagnostic du cancer du sein, quand elles dépistent les effets de la maladie, comment réagit leur famille ou leur communauté, comment elles arrivent au système de santé adéquat, lorsqu’il est existant. Sans oublier que le cancer du sein, voire la maladie en générale, reste encore un tabou pour certaines communautés. Il est aussi possible de penser que les femmes des minorités ethniques bénéficient de certains facteurs protecteurs : grossesse plus précoce, grossesses plus nombreuses, allaitement maternel plus fréquent et plus long, facteurs nutritionnels).

C’est pourquoi il serait judicieux d’étendre ces programmes et campagnes de dépistage auprès des femmes des minorités ethniques. Une diversification nécessaire pour faire avancer les actions auprès de toutes les populations de femmes.

 

La campagne 2011 surfe sur la vague de la solidarité: "le dépistage du cancer du sein, parlez en aux femmes que vous aimez." 

Pour plus d’infos :

Sur le dépistage chez les femmes ethniques

http://www.santetropicale.com/resume/24808.pdf

 

Infos sur le cancer du sein

http://www.cancerdusein.org/cds/

29/09/2011 - 10:39 par Leslie Carombo

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Articles liés

Dans la même catégorie


Dépistage, information et recherche pour toutes.

NÜDiversity - 2018