Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > La forme au top > L'expert santé > Une nouvelle arme contre le VIH : l’autotest >

331

Sida : objectif zéro

L'expert santé


NÜDiversity

Une nouvelle arme contre le VIH : l’autotest

Zéro nouvelle infection au VIH. Zéro discrimination et zéro décès lié au sida. C’est la nouvelle campagne 2015 de lutte contre le VIH en cette journée mondiale du 1er décembre.


En 1988, l’Assemblée générale avait exprimé sa vive préoccupation devant la pandémie de sida. En 1988, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) avait choisi la date du 1er décembre comme Journée mondiale du sida, l’Assemblée a souligné l’importance de cette manifestation (résolution 43/15). Chaque année, le 1er décembre est l’occasion d’une mobilisation mondiale contre le sida, où des actions d’information, de prévention et de sensibilisation sont conduites. Cette journée est aussi celle de la mémoire et du souvenir en l’honneur des personnes décédées de la maladie.

Objectif : une éradication du sida en 2030

« Les dirigeants de la planète se sont tous engagés à venir à bout du sida d’ici à 2030 dans le cadre des objectifs de développement durable qu’ils ont adoptés en septembre. Cet engagement illustre le pouvoir de la solidarité, qui a su faire naître, d’un mal destructeur, un des mouvements les plus fédérateurs de l’histoire moderne. » M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l'ONU


Données chiffrées

1,2 million de personnes à travers le monde sont mortes de maladies liées au sida en 2013.

En 2013, on estimait qu’environ 36,9 millions de personnes à travers le monde vivaient avec le VIH contre 34,6 en 2012.

2,1 millions de personnes infectées par le VIH en 2013.

En France, 6584 personnes ont découvert leur séropositivité en 2014.

Environ 3 700 personnes contaminées par rapports hétérosexuels ont découvert leur séropositivité VIH en 2014, représentant 56 % de l’ensemble des découvertes.

Environ 1 100 personnes hétérosexuelles nées en France ont découvert leur séropositivité en 2014, parmi lesquelles 57 % sont des hommes et 37 % ont plus de 50 ans.

Les personnes de moins de 25 ans représentent 11 % des découvertes de séropositivité en 2014 et celles de 50 ans et plus, 20 %.

Depuis 2003, le nombre de découvertes de séropositivité VIH a plus que doublé (X 2, 4) chez les jeunes HSH de 15 à 24 ans.

15 millions de personnes ont accès aux traitements vitaux contre le VIH.

 

Dépister les séropositifs qui s’ignorent

Combien de personnes vivent sans savoir qu’elles sont séropositives et peuvent transmettre le VIH ?

Beaucoup sous-estiment l’ampleur de la maladie et pensent qu’elles ne font pas partie des groupes à risques. Mais les groupes à risques aujourd’hui (2000) ne sont pas forcément  les mêmes qu’hier (1980-1990). Une erreur monumentale lorsque l’on voit les chiffres. Aujourd’hui les populations les plus touchées par la transmission du VIH sont hétérosexuelles, jeunes (entre 25-30ans) ou à plus de 50 ans.

Le VIH touche toutes les générations, tous les milieux sociaux, toutes les communautés. Voilà une maladie qui ne fait aucune discrimination… et qui dure.

La trithérapie a été une révolution dans l’hécatombe que faisait la maladie mais c’est loin d’être un traitement miracle ! Certes, elle permet de rester en vie plus longtemps, mais elle entraine aussi beaucoup d’effets secondaires contraignants dans la vie de tous les jours. La trithérapie avec les traitements rétroviraux rendent invisibles certains stigmates dus à la maladie, mais ne rendent pas les personnes atteintes non mortelles.

Le nerf de la guerre l’information et surtout le dépistage. Depuis septembre 2015, des autotests permettent de savoir en 30 minutes maximum si on est infecté par le virus du sida. Ils sont vendus en pharmacie sans ordonnance au prix de 28€. En prélevant une goutte de sang au bout du doigt, le test permet d’identifier entre 15 et 30 min la présence ou non d’anticorps spécifiques produits en cas d’infection par le virus. Ce test rapide existait déjà au sein des associations.

Cet autotest touche des gens qui ne se font jamais dépister et dépasse le frein d’un échange avec un interlocuteur mais il soulève également des questions comme le suivi et les conseils en cas de dépistage positif si on le fait seul chez soi. Autre question : pourquoi les associations n’ont pas encore ce test distribué gratuitement ?

L'autotest est une belle avancée puisqu’il renforce les offres de dépistage mais il soulève aussi des questionnements sur le suivi et surtout l’autotest n’est pas efficace au lendemain d’un rapport à risques. Il faut attendre 3 mois pour qu’il le soit alors que d’aller chez un médecin, en faisant le test sanguin traditionnel permet de savoir en 12 jours entre le rapport et le test, si il y a contamination par le VIH. Sans oublier de prendre un traitement post-exposition lorsqu’on a eu un rapport à risques.

Mais la meilleure résolution c’est la prévention avec des rapports protégés.

 

Les actions de la campagne

ONUSIDA, l’organisme des Nations Unies responsable de la réponse mondiale face au VIH/sida, a lancé une campagne pour la journée mondiale du Sida afin de faire la promotion de ses nouveaux objectifs relatifs au dépistage et au traitement, lesquels nous feraient prendre « la voie rapide pour éradiquer le sida ».

 

En conclusion

NON, le sida ne concerne pas les autres ; il nous concerne tous. NON, le sida n’est pas une maladie d’une autre génération, c’est une maladie intergénérationnelle. 

https://www.sidaction.org/journee-mondiale

http://www.un.org/fr/events/aidsday/

OMS

01/12/2015 - 13:25 par Lili ISCAYE

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Articles liés

Dans la même catégorie


Une nouvelle arme contre le VIH : l’autotest

NÜDiversity - 2017