Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Culture d'ailleurs > Les essentiels > Terre déchue + destin déçu = … >

563

LIVRES : L’ÉQUATION AFRICAINE

Les essentiels


Éditions Julliard

Terre déchue + destin déçu = …

Portrait sans concession d’une Afrique livrée aux criminels, que découvre un anti-héros en proie à ses contradictions.


Yasmina Khadra a ces métaphores improbables, ces comparaisons dénaturées dont la justesse finit toujours par nous surprendre au détour d’une ligne. Sous sa plume, au-delà d’être VRAIS, les mots sont BEAUX, comme sublimés par une narration qui ne cède rien à la facilité.

Dans L’Équation africaine, il ne déroge pas à la règle et compose en mode majeur un texte saisissant sur la captivité, au sens propre comme au figuré. Les prisons intérieures des personnages le disputent irrémédiablement aux geôles isolées du désert soudanais. Ou comment, en croyant échapper au chagrin qui le ronge, Kurt, un respectable médecin allemand, se retrouve otage de pirates errants dans le golfe d’Aden, après l’abordage nocturne du yacht qui les emmène, lui et son ami Hans, vers une mission humanitaire aux Comores. Commence alors pour lui une joute de chaque instant avec un univers et des individus qu’il ne peut et ne veut comprendre mais dont il devra subir le système de pensée et la logique déroutante pour tenter de survivre.

C’est une Afrique peu amène, voire terriblement cruelle. C’est une Afrique un peu amère et pas vraiment belle, aiguisée mais jamais déguisée, que nous raconte Khadra. Loin des oasis et des mirages épicés, on rencontre des corsaires, des terroristes, des paumés en mal d’avenir que la misère et le désarroi ont lancé à l’assaut de lendemains apaisés. Et qui ne trouveront sur leur chemin que le gâchis de l’incompréhension. Une Afrique dont personne ne voudrait se souvenir, que chacun voudrait pouvoir « quitter sans rien emporter ». Mais, comme le rappelle le marabout du livre, « celui qui ne voit l’Afrique qu’une seule fois dans sa vie mourra borgne »…

Yasmina Khadra a publié entre 2002 et 2006 une Trilogie du Grand Malentendu, qui s’intéresse, par le prisme du terrorisme contemporain, à la fracture qui sépare Orient et Occident. L’Équation africaine s’inscrit dans le prolongement de cette réflexion.

L’Équation africaine, août 2011

Auteur : Yasmina Khadra

Editions Julliard

327 pages

Prix : 19 euros

27/08/2011 - 10:14 par Lauranne Provenzano

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Terre déchue + destin déçu = …

NÜDiversity - 2018