Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Les talentueuses > Métiers de femme > Le militantisme au féminin. >

518

Parcours de femmes : Rokhaya Diallo.

Métiers de femme


Rokhaya Diallo

Le militantisme au féminin.

Découvrez une femme « décomplexée » , militante et ambitieuse. Une femme NÜDiversity…


Rokhaya Diallo est française originaire du Sénégal. Elle est née à Paris, le 10 avril 1978, d’un père mécanicien et d'une mère professeur de couture, cette jeune femme dynamique vient de La Courneuve.  De confession musulmane, elle confie dans Libération en 1989 « Noire et musulmane, c'est trop pour les gens. »

Diplômée d’une maîtrise de droit international et européen et d’un master en marketing et distribution dans la production audiovisuelle ( La Sorbonne). Cette jeune femme, au sourire ravageur et aux yeux volontaires, est une femme de son temps.

Une femme « multifacette » : chroniqueuse pour la télévision et la radio, ancienne présidente du Conseil général Locale de La Courneuve, et militante du mouvement féministe  Mix-Cité puis d'Attac.  Elle a fondé en 2006,  l’association Les Indivisibles; en s'apercevant que chez la plupart des interlocuteurs, le fait d'être noire et d'origine populaire, posait problème.

L'association milite pour que cesse les stéréotypes d’une légitimité de la nationalité française selon une apparence physique ou une provenance géographique. Cette association décerne annuellement depuis 2009,  les Ya bon awards.

Depuis 2009, elle est chroniqueuse pour La Matinale sur Canal Plus, ainsi que pour la radio RTL. En mars 2010, elle est sélectionnée pour participer au programme International Visitor Leadership. Invitée par le gouvernement fédéral des États-Unis, elle visite le pays pour y étudier la diversité.

Mais sa notoriété est née lors des ses interventions audiovisuelles : son altercation audiovisuelle avec Éric Zemmour, dans l'émission,  Paris-Berlin sur Arte le 13 novembre 2008, dans Salut Les Terriens et le 6 mars 2010 avec Lilian Thuram et trois autres personnalités où elle lance un appel et cent propositions pour une "République multiculturelle et post-raciale". Le 11 mars 2011, invitée d’une émission sur France Info, elle revient sur son interpellation (5 mars) auprès du conseiller de l’Élysée,  sur le discours de Dakar du Président Nicolas Sarkozy dont il avait été la plume : « Il y a eu institutionnalisation de la parole raciste qui s'est répandue parce qu'elle fait écho à une inquiétude des Français, à qui  l’on montre la montée d'un islam fantasmé. L'UMP m'inquiète plus que le FN, pour la bonne raison que Marine Le Pen,
n'est pas au pouvoir. »

Dans Elle, elle pointe la condition et les incohérences de la société française et des médias, sur La femme noire : « Dans la pub, la femme noire n’est qu’un corps. Toujours dans un registre d’animalité, de passion ou d’exotisme, jamais dans celui de la normalité. Dans la presse féminine, c’est pareil.  En dehors des dossiers spéciaux où l’on se rappelle qu’il y a des gens noirs, nous n’existons pas. Le jour où l’on parlera de nous au milieu d’autres femmes qui travaillent,  ont des enfants, des histoires d’amour,  créent des boîtes, quelque chose aura bougé… »

"ACTU"

Non satisfaite d’un emploi du temps déjà bien dense, elle a sorti un livre, à une date symbolique (8 mars 2011) »Racisme : Mode d’emploi ». Elle raconte le racisme qui ne dit pas son nom qui s’insinue dans le quotidien par le biais d’innocentes plaisanteries.  C’est un ouvrage qui lutte avec humour contre le racisme ordinaire, explore certaines théories philosophiques et dépoussière les idées reçues en proposant, sans craindre la polémique, une relecture originale d’une question plus que jamais d’actualité.

Pour conclure, Rokhaya Diallo qui n'a jamais fait les frais d'un racisme direct, virulent et explicite (« on ne m'a jamais dit “sale Noire” ») reste une femme militante et frondeuse, une femme Nuüdiversity.

« Autrefois, on invoquait des différences entre les races, aujourd'hui on parle de différences culturelles. Scientifiquement, on sait que les races n'existent pas, en revanche ce qu'on peut dire, c'est que certains ont une culture barbare qui n'est pas assimilable à la République et qui doit se positionner sous la culture dominante française et s'en accommoder. » À méditer…

Livre: "Racisme : mode d’emploi"

224 pages

17 €

Éditions Larousse

Racisme:mode d'emploi- Rokhaya Diallo

13/03/2011 - 10:27 par Leslie CAROMBO

Voir les commentaires (1) - Ajouter un commentaire

LIANOR

17/03/2011 - 08:50 - LIA24

Le livre est en rupture de stock à la FNAC. Cela prouve bien qu'il y a un vif intérêt à ce sujet. La France veut-elle vivre en autarcie où comprendre et admettre la différence pour avancer ensemble


Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Le militantisme au féminin.

NÜDiversity - 2017