Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Les talentueuses > Métiers de femme > Un mannequin au cœur d’hirondelle ! >

573

Sophie Thouvenel : co-fondatrice de l'ONG Hirondelle de l'avenir.

Métiers de femme


Sophie Thouvenel- Hirondelle de l'avenir

Un mannequin au cœur d’hirondelle !

Découvrez le parcours d’une femme, mannequin, ingénieur, amoureuse de l’Afrique; et qui œuvre pour les enfants et leur avenir.


Qui est Sophie Thouvenel ?

Cette magnifique femme fluette de 29 ans, parisienne depuis 1986 est mannequin, mais aussi ingénieur en environnement et Co-fondatrice de l’ONG Hirondelle de l'avenir et Présidente d’Hirondelle de l'avenir France. Cette femme originaire des Vosges a une tête bien pleine et un cœur immense. Une femme humaine et amoureuse de l’Afrique, une femme NÜDiversity…

Depuis 7 ans, Sophie Thouvenel exerce le métier de mannequin à temps plein. Elle a commencé le mannequinat comme petit boulot en 2004, pendant ses études de Master en environnement spécialisé en catastrophes naturelles. 

« Au début le mannequinat  n’était pas une priorité, mais lorsque j’ai obtenu mon diplôme en 2006, j’ai commencé à faire plus de catalogues, de défilés jusqu’à en faire un vrai métier de tous les jours. Ce monde m'a offert beaucoup de possibilités…J'ai donc saisi ma chance à condition de faire quelque chose de concret à côté, c'est pourquoi j'ai décidé de m'investir davantage dans la cause humanitaire. » (Sophie Thouvenel)

 Nos questions fusent et notre première réflexion est :  qu’est ce qui peut autant attirer cette jeune femme par l’Afrique ? Interview

Pourquoi lassociation œuvre sur le Bénin ?

 (Sophie.T) En 2005, alors que j'étais étudiante en environnement, je suis partie pour la première fois faire du bénévolat en Afrique, c’était un rêve d'enfance, une attraction irrésistible ! C'est tombé sur le Bénin (un peu un hasard).

Je me suis donc retrouvée là-bas, où j'ai rencontré Romaric, jeune béninois à l'origine du projet. Je me suis senti très concernée par la situation une fois sur place. C'était comme une évidence, il fallait que j'agisse dès mon retour en France…

Parlez-nous de lassociation Hirondelle de l’avenir ?

(Sophie.T) Fin 2006, mes études d'ingénieur terminées, je suis retournée au Bénin afin de rencontrer Romaric, nous étions devenus amis et nous avions la même vision des choses. Fort de nos expériences respectives, nous avons décidé de fonder Hirondelle de l'avenir dont le siège se situe à Cotonou. Romaric est donc devenu Président de l'association, notre ami Rodrigue, secrétaire général et moi, coordonnatrice en France.

Pendant deux ans, près de 25 bénévoles français son partis sur place, divers projets environnementaux, sanitaires et sociaux ont vu le jour. Tout fonctionnait à merveille, mais nous avions envie de faire plus… 

C'est alors que nous avons décidé de créer Hirondelle de l'avenir France que je préside depuis 2008. La création de la branche française permettait la levée de fonds, en France, afin de financer le parrainage d'enfants ainsi qu'un centre d'aide à l'enfance dans la ville de Parakou. Hirondelle de l'avenir France a également permis un partenariat avec le Rwanda, pays qui me tenait particulièrement à coeur depuis toujours. J'ai donc proposé à Afsana Rahamatali, française d'origine rwandaise de devenir la secrétaire générale de l'association en France. 

Quels sont les objectifs et actions d’Hirondelle de l’avenir ?

(Sophie.T) Depuis 2006, nous multiplions les opérations caritatives en France. Notre objectif est de récolter des fonds afin d’aider des enfants fragilisés par des conditions de vies difficiles. L’association agit au Bénin, mais nous souhaitons que notre action s’étende à d’autres pays d’Afrique. (Nous avons déjà commencé au Rwanda ainsi qu’au Togo).

Grâce à des donateurs généreux, 70 petits béninois voient leur situation s’améliorer. Les parrains subviennent à leurs besoins. Ils soutiennent leur éducation et ce n’est que le début.

Parlez-nous des projets à venir  sur les prochaines années.

(Sophie.T) Au Bénin, à long terme, nous aimerions faire construire un centre culturel sur le terrain que nous a alloué la ville de Parakou.

Du coté social, un projet de mise en place d’une garderie d’enfant à Porto-Novo est prévue. Nous demandons des aides et divers dons (jouets, vêtements, outils éducatifs pour les enfants…). Nous aimerions aussi que notre centre d'aide à l'enfance devienne un orphelinat.

Enfin, un projet de cyber café communautaire et de centre de formation en informatique est également en cours à Cotonou.

Au Rwanda, nous allons continuer dans cette optique de venir en aide à l’orphelinat des soeurs de Calcutta qui sont vraiment dans le besoin. Les jouets et les vêtements envoyés par notre association font le bonheur de beaucoup d’enfants à Kigali et cela fait chaud au coeur.

Nous avons des demandes d’aide dans d’autres pays d’Afrique avec qui nous aimerions travailler comme le Togo ; à qui on file un coup de main de temps en temps pour divers projets.

Qui sont vos partenaires au Bénin et en France ?

(Sophie.T) En France, en terme de stages ou de chantiers, nous travaillons régulièrement avec des écoles et universités qui nous font confiance et qui nous envoient leurs élèves et étudiants dans le cadre de différents stages. Nous collaborons également avec de nombreux scouts qui partent faire du bénévolat au Bénin.

Dans d’autres domaines, nous sommes très proches d’autres associations telles que Nose ou Iso qui nous aident ponctuellement dans l’envoi de contenaires pour le Bénin. Dans le cadre de soirées ou de concerts, nous obtenons souvent des lots grâce à Pur voyages (agence de voyages) et d’autres.

Au Bénin, nous sommes en partenariat avec plusieurs structures étatiques, telles que le CENAGREF qui gère le Parc National de la Pendjari, le Ministère de la famille, d’autres orphelinats, plusieurs hôpitaux privés et publics pour l’accueil des stagiaires en infirmerie ainsi que beaucoup d’autres institutions qui nous accompagnent et reçoivent nos bénévoles.

Quelles sont les aides dont vous avez besoin aujourd’hui ?

(Sophie.T) Nous avons toujours besoin de dons, de parrains. Nous cherchons également des partenaires afin de lever des fonds (soirées, concerts, événements, etc.) Nous sommes ouverts à toutes propositions…

Nous recherchons aussi de bonnes volontés afin d’équiper l’association d’un véhicule pour faciliter les déplacements sur le terrain des bénévoles et des membres de l’association pour les différentes activités.

Si vous souhaitez aider l’association Hirondelle de l’Avenir 

Association Hirondelle de lAvenir (France et Bénin)

Hirondelle de l’Avenir Bénin: contact@hirondelledelavenir.com

Hirondelle de l’Avenir France:  hirondelledelavenir@hotmail.fr 

http://www.hirondelledelavenir.com

 

Une femme et un homme, la diversité et la parité parfaites, au sein d’une association au nom évocateur et aux actions concrètes et pérennes.

Voilà ce qui nous plait à la rédaction !

Souhaitons à Hirondelle de lAvenir et à ses enfants, un très bel avenir.

« Parrainez un enfant cest lui offrir une nouvelle chance de se construire...Pour léloigner de la pauvreté et restaurer son autonomie, en respectant les modes de vie de sa communauté. »

(Hirondelle de lAvenir)


02/05/2011 - 22:47 par Leslie CAROMBO

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Un mannequin au cœur d’hirondelle !

NÜDiversity - 2017