Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Les débats > NÜéco > Sous-représentation des femmes en Allemagne. >

508

Sous-représentation des femmes en Allemagne.

NÜéco


Sous-représentation des femmes en Allemagne.

Le gouvernement allemand veut organiser en mars un sommet réunissant des directeurs des ressources humaines pour aborder le problème de la sous-représentation des femmes à la tête des entreprises du pays.


Débat autour des quotas

La proportion de femmes dans les directoires des 200 plus grandes entreprises allemandes atteint seulement 3,2%, selon l'institut DIW. La première femme chancelière de l'histoire allemande «ne soutient pas pour l'instant l'idée d'un quota obligatoire», a dit son porte-parole Steffen Seibert lors d'une conférence de presse. 

La Chancelière Merkel laisse le libre-arbitre aux entreprises de corriger cette situation. Certains détracteurs la trouvent mal placer (sans enfants, carriériste) pour être si frileuse au vote d'une loi de quota existante dans d'autres pays d'Europe (Suède) et ayant fait leur preuve. Le débat s'est à nouveau enflammé cette semaine à la faveur d'une cacophonie au sein du gouvernement allemand composé pour un tiers de femmes.

Les partisans des quotas citent souvent l'exemple de la France, où d'ici 2017, les grandes entreprises (plus de 500 salariés ou plus de 50 millions d'euros de chiffre d'affaires) devront compter 40% de femmes dans leurs conseils d'administration. 

La rédaction apprécierait du concret et non des pronostics.

Les raisons de la sous-représentation des femmes dans les directions d'entreprises.

Si, concrètement, la sous-représentation des femmes dans les directions d'entreprises est souvent expliquée par la difficulté en Allemagne à trouver une structure de garde pour des enfants en bas-âge. Les explications sont également culturelles. Kristina Schröder, ministre allemande de la Famille, a affirmé que les entreprises de son pays avaient jusqu'à 2013 pour réduire la sous-représentation des femmes dans les directions d'entreprises. Après quoi, une loi les y obligerait, si nécessaire.

La polémique oppose deux femmes ministres du parti conservateur CDU : Kristina Schröder (famille), qui veut introduire des engagements contraignants mais dont le niveau serait fixé par les entreprises elles-mêmes, et Ursula von der Leyen (Emploi), qui suggère un quota ferme de 30 % de femmes dans les directions et les conseils de surveillance d'entreprises cotées. Pour trancher la question, le gouvernement allemand organisera en mars 2011 une rencontre avec les directeurs du personnel des 30 plus grandes entreprises allemandes.

02/03/2011 - 10:30 par Leslie Carombo

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Sous-représentation des femmes en Allemagne.

NÜDiversity - 2017