Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Les débats > NÜéco > PREMIÈRE FEMME PRÉSIDENTE À DÉCOUVRIR… >

589

UNE FEMME PRÉSIDENTE AU BRÉSIL !

NÜéco


PREMIÈRE FEMME PRÉSIDENTE À DÉCOUVRIR…

Déclaration de la première présidente du Brésil : « Je suis très heureuse. Je remercie les Brésiliennes et les Brésiliens et je promets d'honorer la confiance qu'ils m'ont accordée. »


Le 1er novembre 2010, Dilma Rousseff a obtenu près de 56 % des voix, contre quelque 44 % pour son adversaire, l'ancien gouverneur de Sao Paulo José Serra. Ce sont 135 millions d'électeurs qui étaient appelés aux urnes. Mais le taux d'abstention a été élevé ( 21,4 %).

Avant le début du scrutin, Dilma Rousseff, qui bénéficie de l'immense popularité du président Lula, lui avait rendu un vibrant hommage, assurant les Brésiliens qu'il ne serait jamais très loin.

« Le président Lula ne sera de toute évidence pas au sein de mon gouvernement. Mais je lui parlerai toujours, et j'aurai une relation très étroite et forte avec lui. Personne dans ce pays ne me séparera du président Lula », a-t-elle lancé de sa ville natale de Belo Horizonte.

L'économiste de formation s'est engagée à poursuivre la politique qu'elle a menée à ses côtés qui a permis au pays de devenir la huitième économie mondiale.

Dénuée de charisme mais à la réputation de « dame de fer » quand elle était au gouvernement, Dilma Rousseff a combattu la dictature militaire dans les années 70 et a été emprisonnée pendant deux ans. Cette femme économiste se présentait pour la première fois à une élection.

À partir de janvier, Dilma Rousseff succédera à Luis Inacio Lula da Silva à la présidence du Brésil. Ce faisant, la représentante du Parti des Travailleurs (PT) sera la onzième présidente de l'histoire de l'Amérique latine.

Elle mettra l'accent sur l'éradication de la pauvreté et la stabilité économique comme les piliers de son mandat, soulignant ainsi son intention de poursuivre l'œuvre entamée par le président sortant, son mentor politique.

La dauphine sera une femme de genre, et  pas d'idéologie. Car sa politique envers l'Amérique latine ne changera pas, même si elle va devoir imposer son propre style.

Bonne chance, Madame La Présidente. 

 

02/03/2011 - 10:29 par Leslie Carombo

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


PREMIÈRE FEMME PRÉSIDENTE À DÉCOUVRIR…

NÜDiversity - 2018