Fete de la Musique 21 juin 2011

Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Culture d'ailleurs > Sorties > Quand la fuite devient voyage initiatique. >

773

Livres: Mange, prie, aime

Sorties


Quand la fuite devient voyage initiatique.

Elles sont nombreuses, ces femmes à vouloir échapper à un quotidien tracé d’avance. Histoire d’un passage à vide qu’Elizabeth Gilbert a surmonté de manière peu commune.


« La seule idée plus inconcevable encore que celle de le quitter, c’était rester; la seule chose plus impossible pour moi que rester, c’était partir. Je ne voulais rien détruire, ni personne. Je voulais juste m’éclipser discrètement par la porte de derrière… ». Quand on a la trentaine, une vie amoureuse épanouie, un compte en banque bien rempli et des projets plein la tête… mais qu’on n’est pas heureuse ? Voilà comment a débuté le long périple d’Elizabeth Gilbert. Un voyage autobiographique qui l’a menée de par les continents, mais surtout, au plus profond d’elle-même. À l’heure où la sécurité matérielle et affective priment souvent sur l’aventure et la quête de soi, elle a fait le pari de se découvrir, en partant découvrir l’ailleurs. Une année sabbatique, découpée en trois périodes, pour trois pays : l’Italie, dédiée aux plaisirs culinaires et linguistiques, puis l’Inde, où elle s’astreint à la prière et à la méditation dans un ashram et enfin, Bali, pour réapprendre à vivre, à s’aimer et à aimer, auprès d’un vieux sage et maître à penser…

L’histoire de cette héroïne à laquelle on voudrait toutes s’identifier se déroule à la manière du collier de perles que font défiler entre leurs doigts les croyants dans la tradition bouddhiste, lorsqu’ils méditent. L’histoire, donc, s’étire comme une lente et riche méditation, de laquelle chaque étape est un pas de plus vers la délivrance et le bonheur. Le ton, humoristique, donne au tout une couleur chaude et enveloppante. On voudrait la suivre encore et encore et ne jamais refermer les pages de ce véritable manuel de développement personnel à l’usage de chacun et chacune.

Auteur : Elizabeth Gilbert

Catégorie : roman étranger

Éditeur : Calmann-Lévy

Prix : 19 euros

 

« Mange prie aime » a été adapté au cinéma en 2010, avec Julia Roberts dans le rôle principal. Voir la bande-annonce du film :

http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19122906&cfilm=121807.html

04/04/2011 - 21:09 par Lauranne Provenzano

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Quand la fuite devient voyage initiatique.

NÜDiversity - 2019