Fete de la Musique 21 juin 2011

Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Culture d'ailleurs > Sorties > L’artiste engagé du « street » adulé par l’art contemporain >

38

Basquiat, de la rue aux salles de vente

Sorties


© Lizzie Himmel

L’artiste engagé du « street » adulé par l’art contemporain

Le premier artiste noir venu du street art plébiscité par le microcosme de l’art contemporain. Mort très jeune, Basquiat le prolifique est à découvrir à travers ses œuvres.


Dommage, vous avez raté une magnifique exposition dans un lieu d’architecture d’exception pour la culture, la fondation Louis Vuitton. Premier artiste noir issu du street art reconnu internationalement, découvrez le protégé d’Andy Warhol

Jean Michel Basquiat

Cet artiste atypique et prolifique a vécut comme ses œuvres mille vies en une. Engagé parfois même « enragé » contre la violence policière américaine dans les années 60 à 80, contre les inégalités, la pauvreté, l’exclusion, le racisme, sa vie fulgurante est d’une intensité inouïe comme ses oeuvres. 

D’origine portoricaine par sa mère et haïtienne par son père, Basquiat revendiquait et mettait en avant son identité noireà travers ses œuvres où transparaissent ses émotions revendicatrices, destructrices avec une certaine touche de folie. Ce petit prodige de l’art contemporain ne laisse pas indifférent…  de croquis vendus à 20$ sur une serviette jetable de restaurant, certaines de ses toiles aujourd’hui sont vendues à plus de 100 millions de dollars. Sa vie a été comme son art, fulgurante, prolifique, « habitée » et exacerbée en émotions. C’est pour cela qu’on aime tant Basquiat - ce peintre qui ne laisse pas indifférent et qui a fait partie de la mouvance new-yorkaise d’artistes urbains des années 80 - devenu une légende de l’art contemporain. Il ne pouvait qu’être exposé dans un écrin d’audace, d’émotion et de culture comme la fondation Louis Vuitton (fin de prolongations de l’exposition le 21 janvier 2019). 

Merci à Jean-Michel Basquiat, brillant artiste-peintre, décédé trop tôt (27 ans), pour ses œuvres hors norme qu’on adore.

 

Bio

Décembre 1960, Jean-Michel Basquiat naît à New-York dans le quartier de Brooklin. Très précoce, - il aurait commencé à lire à l’âge de 4 ans - Jean-Michel Basquiat se rêve artiste et connu. Sa mère l’emmène régulièrement au musée et l’enfant comme une éponge s'imprègne de tout ce qu'il observe. A  l’âge de 7 ans, Jean-Michel Basquiat est renversé par une voiture. Hospitalisé pendant un mois, sa mère lui offre le traité d’anatomie de Henry Gray. Pour Basquiat c'est une bible dont il s’appliquera à reproduire les planches. Le corps humain devient alors une source d’inspiration. La vie de Jean-Michel Basquiat est marquée par la mésentente de ses parents. Divorce, séjours en hôpital psychiatrique pour sa mère, le jeune homme plonge dans la drogue. Mais il n’abandonne pas ses rêves pour autant. Avec son ami Al Diaz, il passe son temps à faire des graffitis en bombant les murs de Manhattan et signe SAMO "Same old shit" (toujours la même merde).Le magazine Village voice finit par le remarquer. 

Jean-Michel Basquiat commence alors sa carrière d’artiste reconnu. Il quitte la rue pour les galeries. Sa côte monte très vite. L’artiste est parrainé par Andy Warhol. A 27 ans, sa carrière éclair se termine en 1988 brutalement par une overdose.

 

Les oeuvres coup de coeur exposées à la fondation Louis Vuitton 👉🏼👉🏼

26/01/2019 - 08:51 par Lili Iscaye

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Articles liés

Dans la même catégorie


L’artiste engagé du « street » adulé par l’art contemporain

NÜDiversity - 2019