Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Fenêtre sur > Tabous > Les femmes et les jeunes disent oui ! >

36

Avortement à l'irlandaise

Tabous


Nüdiversity

Les femmes et les jeunes disent oui !

L'Irlande se réveille sous une nouvelle ère... le catholicisme totalitaire perd une grande bataille sur l'avortement. La société irlandaise est prête à permettre le choix et la liberté aux femmes.


Ce 25 mai 2018, 68% des irlandaises et Irlandais ont voté OUI au référendum en faveur de l'avortement dans le pays. 2,1 millions d'électeurs ont donné leur voix pour mettre un terme à l'interdiction de l'Interruption volontaire de grossesse (IVG), alors que le mariage entre personnes du même sexe y a déjà été autorisé depuis plusieurs années.

Jusqu'alors l'avortement en Irlande pouvait entraîner une peine allant jusqu'à 14 ans de prison, poussant ainsi des milliers de femmes à aller à l'étranger pour mettre un terme à une grossesse indésirable. Alors que les Irlandais ont obtenu le droit à l'IVG, certains pays européens n'ont toujours pas autorisé cette mesure. Ainsi, l'avortement est totalement interdit à Malte. A Chypre et en Pologne, les femmes ne peuvent mettre un terme à leur grossesse que si cela représente un risque majeur pour la santé ou s'il s'agit d'un viol. Les citoyennes du Royaume-Uni et de la Finlande sont obligées d'obtenir une autorisation avant d'avorter.

Penny Mordaunt, ministre britannique du droit des Femmes, a déclaré que la victoire irlandaise devrait se traduire par un changement au nord de la frontière irlandaise.

« Une journée historique et formidable pour l’Irlande et une journée pleine d’espoir pour l’Irlande du Nord », a déclaré Penny Mordaunt.

Par contre, la premère ministre britannique Thérésa Maya rejeté dimanche 28 mai les demandes de ceratins ministres et parlementaires qui souhaitent une réforme des règles de l’avortement en Irlande du Nord. Elle estime qu'il revient au gouvernement nord-irlandais de se prononcer sur la question de cette libération. 

Espérons que bien d'autres pays suivront pour le bien des femmes qui subissent et qui n'ont pas la liberté de leur propre corps. Même si la bataille des grandes idées a été remportée, la démocratisation et la pérennité de ce droit pour les femmes seront fatidieux à mettre en place et souvent remis en question.

Nous le voyons bien en France. 

30/05/2018 - 12:26 par Lili Iscaye

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Articles liés

Dans la même catégorie


Les femmes et les jeunes disent oui !

NÜDiversity - 2018