Bannière bébé

Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Palabres > Tout de maman > Fête commerciale… >

506

Fête des grands-mères.

Tout de maman


Fête commerciale…

En ce 6 mars, on fête les grands-mères. Une autre fête commerciale qui rend perplexe...On découvre une autre vision de la grand-mère, une grand-mère "in", dans l'ère des seniors!


Les femmes de la diversité sont surprises de cette fête crée dans les années 80, le premier dimanche de mars, et en hommage aux mamies. Surprises car les grands-mères élèvent souvent leurs petits-enfants, ou vivent avec leur famille. Les familles issues de l’immigration, par coutume ou par mentalité, trouvent évident, pour ne pas dire normal, que les grands-parents vivent avec la famille. Le clivage n’existe pas de façon aussi présente entre les générations. Même si cette tendance tend à disparaître…

La vague des mamies « tendance. »

Les mamies d’aujourd’hui sont multifonctions : elles envoient des mails, font des photos mode, prennent des cours de self-défense et entre deux cours de danse et un « planning » de ministre s’occupent et chouchoutent leurs petits enfants. Exit, les clichés de vie calme et retirée, des séniors !! Pour beaucoup, le règne de la « mamie-confiture », est caduque ! Mais le nouveau statut de grand-mère reste à construire ; c'est une découverte progressive qu'il faut adapter à sa vie déjà bien remplie. Aujourd’hui, il existe différents types de grand-mères : la grand-mère classique, retraitée, accueillante, en voie de disparition, à la grand-mère hyperactive, coquette, qui se remarie, part en randonnée, camoufle ses cheveux blancs et rate la « popotte ». En passant par la grand-mère incertaine, qui a des difficultés conjugales (les grands-parents divorcent aussi). Sans compter les mamies qui ont des difficultés professionnelles et qui ne savent pas comment se placer, en font trop ou pas assez et culpabilisent.

Témoignages

"À 48 ans, me savoir grand-mère à cet âge, m'avait fait drôle. Pour moi, une grand-mère, c'était la mienne, qui m'emmenait à la messe le dimanche, ou passait sa vie à la cuisine, pas du tout mon genre." (Yolande,  Martinique, 52 ans)

 

« Je ne sais pas si je suis une mamie moderne, mais j’ai un compte Facebook et je chat avec mes petits-enfants qui sont loin de moi. Je me fais de nouveaux amis, de tous âges et  de toute catégorie sociale. Ca me donne l’impression d’avoir une ouverture sur le monde et d’être plus proche de mes petits-enfants qu’ils ne le sont de leurs parents. » ( Myriam, Nantes, 62 ans) 

La famille d’aujourd’hui se transforme et les mamies aussi…

Et même si la rédaction a du mal à se faire aux fêtes en tout genre, elle souhaite à toutes les mamies, d’hier ou d’aujourd’hui, Bonne fête !

 

05/03/2011 - 22:37 par Lili ISCAYE

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Fête commerciale…

NÜDiversity - 2017