Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > Quelle femme > Toutes Rédac > Non aux stéréotypes! >

593

Entrepreneuse, noire, sans réseau fort.

Toutes Rédac


Non aux stéréotypes!

«Coup de gueule» d’une femme, noire et entrepreneuse... Être travailleuse, avoir de l’ambition, de la ténacité et de la rigueur ne suffit pas, pour entreprendre.


Rendre pérenne son entreprise, chercher de nouveaux marchés et de nouveaux clients, apprendre à gérer son entreprise avec ténacité tout en restant intègre, est la ligne de conduite de tout entrepreneur. Est-ce  une utopie, en ces temps de crise ?

En tant qu’indépendant, avoir une très petite entreprise,  est déjà  un parcours du combattant : gérer l’administratif, être un bon gestionnaire, devenir un parfait commercial et un bon communicant. Alors  réussir en tant que femme, de surcroît noire,  et convaincre les banques de vous emprunter de l’argent.  C’est un combat doublement difficile.

C’est à cet instant que vous vous remettez le plus en question, en vous disant que vous accumulez les tares.  Rajoutez à cela le fait d’être une femme, noire et rondelette ; et vous accumulez tous les problèmes en un coup. Les obstacles deviennent alors quasi insurmontables.

L’orgueil et l’envie de réussir ne suffisent pas forcément à la pérennisation de l’entreprise.  Souffrir  d’un réseau  autre qu’un réseau ethnique, est un autre parcours du combattant.  Triste de constater que dans les étapes de l’entreprenariat,  avoir un réseau efficace reste une vraie gageure !  On remet alors en question son potentiel en tant qu’entrepreneur, sa sociabilité et sa faculté à sortir d’un milieu ou d’un statut social envahissant et peu révélateur de son ambition.  On se dit que l’on a deux problèmes majeurs : ne pas avoir les moyens de sa politique et être une utopiste ! (si ce n’est d’être estampillée prétentieuse ou mégalo).

"Pourquoi la France aiderait ce type de profil aussi compétent ou ambitieux soit-il ?"

Dire STOP, aux préjugés :

Le banquier qui vous regarde en disant que: " l’ethnique est aléatoire en France et trop communautaire" (et donc interdit, en France).  Avoir envie de lui donner tort et le clouer avec son air suffisant.

Vouloir faire autre chose qu’un restaurant ethnique ou un salon de coiffure ethnique.  Non que je dénigre ces activités ; mais dès qu’on sort un peu des stéréotypes occidentaux sur l’ethnique, on est regardé et considéré comme malade mental !

Vouloir créer, sans apport financier personnel conséquent, même quand votre activité ne demande quasiment aucune immobilisation et que vous avez quand même le capital de lancement.

Être une femme noire  ou immigrée et ne pas coucher ou minauder pour arriver à son but !

Être « cataloguer » banlieusarde ! Si le fils de... fait du rap ou crée dans une banlieue chic, c’est « in ». Mais si Halima n’a aucun parent de renom , vit dans le 93,  et crée une structure de consulting ; alors là, c’est « too much ! » et cataloguer de trop banlieusard

Sortir de son réseau ethnique et ouvrir son activité à d’autres communautés que la sienne au niveau professionnel.  Surtout pas !! "On ne mélange pas les torchons et les serviettes sauf pour la bagatelle."

Crédibiliser son activité auprès des institutions, des organismes ou des banques. Il faut s’associer à un occidental ; ça fait plus sérieux auprès des institutions et crédibilise la voie de la pérennisation. Quoique !

Si vous trouvez mon constat alarmiste, négatif ou mensonger, n’hésitez pas à partager votre mécontentement. Et si votre expérience d’entrepreneuse est différente, optimiste et pérenne ; alors faîtes la partager afin de laisser un espoir à toutes les femmes entrepreneuses ; peu importe leur couleur, leur origine, leur activité , leur réseau ou leur lieu d'habitation.

Signé l’Entrepreneuse solidaire.

02/03/2011 - 10:30 par La rédaction.

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Dans la même catégorie


Non aux stéréotypes!

NÜDiversity - 2018