Sondage

Pour vous les les hommes en général sont principalement :

Des êtres humains comme nous... avec leurs faiblesses

Des compagnons qui partagent notre vie et sur qui on peut compter

Des protecteurs en toute circonstance

Des imbéciles qui ne comprennent jamais rien

Des rigolos encore un peu enfants qu'il faut supporter

Des adversaires contre qui il faut toujours se battre

Des personnes qui méprisent les femmes et leur font mal

Horoscope

Accueil > La forme au top > Zen attitude > Se recentrer sur soi pour aider les autres >

318

Le Tao : vivre est un art

Zen attitude


Nüdiversity

Se recentrer sur soi pour aider les autres

Comment apprendre le savoir-être alors que la société ne nous apprend que le savoir-faire ? Exister est un fait, vivre est un art, d’après Frédéric Lenoir.


Dans un monde où l’individualisme prime, se recentrer sur ce que la vie a de meilleur à apporter est primordial. Fini les rancoeurs ad vitam aeternam … Se sortir d’un engrenage qui engloutit insidieusement le meilleur de soi devient une nécessité.

Comment aider les autres si on ne s’aime pas suffisamment soi-même, si on est constamment en attente d’amour ou de réciprocité. Pourquoi ne pas rêver d'être pour pouvoir devenir ?

Faut-il apprendre à faire abstraction de l'image pour se sentir mieux ? Beaucoup dirait, oui. Pour mieux vivre dans la société, il faut appliquer l’art du Tao. L’art de la réalisation de soi dans le respect d’autrui et de la nature. Où l’art d’agir en convergence et en cohésion avec soi-même donc, d’agir en cohésion avec l’autre. Être soi, être bien, se sentir bien, être dans l’écoute et entendre les moindres mots (maux) pour se sentir en harmonie avec soi-même et donc avec les autres. C’est çà le véritable art de vivre. On existe alors sans fausse note, sans se soucier du qu’en-dira-t-on et sans attendre de réciprocité.

« La connaissance de soi, c’est ne plus rien savoir sur soi, et se laisser surprendre par soi-même. C’est à dire être soi, par soi, pour soi… »

Il faut avant tout, ne pas se laisser déterminer par la pression sociale, les normes, les règles, les habitudes ; affirmer sa propre personnalité à la face du monde. Cette révolution de nous-même permettra de nous enrichir d’autant plus et surtout mieux nous porter.

Sans cesse entendre parler d’empathie brouille parfois le savoir être. En laissant plus s’exprimer le savoir-faire, on perd l’essentiel : son bien-être.

Pour être compréhensif, il faut rester neutre tout en écoutant et en s’écoutant et surtout éviter les jugements. Être tout simplement centré sur soi. L’idéal est de rester soi-même et d’accepter l’autre tel qu’il est.

 

« Celui qui connaît les autres est un sage, celui qui se connaît soi-même est illuminé. »


03/02/2016 - 19:49 par LIA

Voir les commentaires (0) - Ajouter un commentaire

Aucun commentaire pour l'instant, soyez le premier à donner un avis

Vous devez vous identifier pour laisser un commentaire.


Articles liés

Dans la même catégorie


Se recentrer sur soi pour aider les autres

NÜDiversity - 2017